La Démocratie.

Mesdames et messieurs,

Nous sommes réunis aujourd'hui pour défendre un bien précieux, un bien qui nous appartient à tous, un bien qui fait la grandeur de notre pays : la démocratie.

La démocratie, c'est le pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple. C'est le droit de choisir nos représentants, de contrôler leur action, de les sanctionner ou de les renouveler. C'est le droit de nous exprimer librement, de nous informer librement, de nous associer librement. C'est le droit de participer aux décisions qui nous concernent, de proposer des alternatives, de contester les injustices. C'est le droit de vivre dans une société respectueuse des droits humains, des libertés fondamentales, de l'État de droit.

La démocratie, c'est notre héritage commun, c'est notre fierté nationale, c'est notre projet collectif.

Mais la démocratie est en danger. Elle est menacée par un gouvernement qui ne la respecte pas, qui la bafoue, qui la piétine.

Ce gouvernement a imposé des mesures liberticides au nom de la crise sanitaire, sans débat démocratique, sans concertation citoyenne, sans contrôle judiciaire. Il a restreint notre liberté de circulation, notre liberté de réunion, notre liberté d'expression. Il a instauré un pass sanitaire discriminatoire, une obligation vaccinale coercitive, une surveillance généralisée.

Ce gouvernement a méprisé la volonté populaire exprimée par les urnes ou par la rue. Il a ignoré les résultats des élections locales ou européennes. Il a réprimé les mouvements sociaux comme les gilets jaunes ou les syndicats. Il a dénigré les initiatives citoyennes comme les conventions climatiques ou les référendums d'initiative partagée.

Ce gouvernement a affaibli nos institutions républicaines et nos contre-pouvoirs démocratiques. Il a réduit le rôle du Parlement au profit de l'exécutif. Il a entravé le travail de la justice au profit des intérêts privés. Il a manipulé l'opinion publique au profit des médias dominants.

Ce gouvernement n'est pas digne de notre démocratie. Il n'est pas à la hauteur de notre histoire. Il n'est pas à l'écoute de notre peuple.

Mesdames et messieurs,

Nous ne pouvons pas accepter cette situation. Nous ne pouvons pas laisser faire ce gouvernement. Nous ne pouvons pas renoncer à notre démocratie.

Nous devons nous lever pour la défendre. Nous devons nous mobiliser pour la protéger. Nous devons nous battre pour la faire vivre.

Nous devons le faire pour nous-mêmes, pour nos droits, pour nos libertés. Nous devons le faire pour nos enfants, pour leur avenir, pour leur éducation. Nous devons le faire pour nos ancêtres, pour leur mémoire, pour leur héritage.

Nous devons le faire ensemble, dans l'unité, dans la solidarité. Nous devons le faire pacifiquement, dans le respect, dans la dignité. Nous devons le faire maintenant, dans l'urgence, dans l'espoir.

La démocratie n'est pas un acquis définitif. Elle est un combat permanent. Elle est une exigence quotidienne, une responsabilité partagée.

C'est pourquoi nous vous invitons à rejoindre ce combat. Ensemble, nous pouvons sauver notre démocratie. Ensemble, nous pouvons changer ce gouvernement. Ensemble, nous pouvons construire un autre monde.

Merci de votre attention.

Commentaires

  1. La démocratie, c'est quand le peuple vote ses lois. Nous on remet notre pouvoir, via l'élection, à des représentants. Une fois elus, nous n'avons aucun contrôle sur eux, ni sur les lois. Ergo, nous ne sommes pas en démocratie.

    RépondreSupprimer
  2. Le pouvoir au peuple ? Sur quelle décision avez vous été consulté ? Quelle loi, quelle entrée en guerre (Syrie, Libye, Ukraine ...) ? Quel grand chantier législatif ou exécutif ? « La démocratie est-ce:
    choisir tous les 5 ou 7 ans, parmi une liste imposée de candidats,
    celui ou celle qui va tout décider à notre place ? » Anonyme.
    .... etc

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog