La Russie envisage de se retirer de l'OMS.

La Russie envisage de se retirer de l'OMC et de l'OMS, selon un haut responsable
Le vice-président de la Douma, Pyotr Tolstoy, a déclaré mardi que le gouvernement russe commençait à se désengager unilatéralement de plusieurs organisations internationales, dont l'Organisation mondiale du commerce et l'Organisation mondiale de la santé. Il a accusé ces organismes de ne pas respecter «toutes les obligations envers notre pays».

«Nous avons un travail à faire pour réviser nos obligations internationales, les traités qui aujourd'hui n'apportent aucun avantage, mais nuisent directement à notre pays. Le ministère des Affaires étrangères a envoyé une liste de ces accords à la Douma d'État», a-t-il dit. «Avec le Conseil de la Fédération, nous prévoyons de les analyser et de proposer de nous retirer», a-t-il ajouté.

Tolstoy a cité en particulier les organisations internationales du commerce et de la santé, affirmant que «l'étape suivante est de se retirer de l'OMC et de l'OMS, qui ont négligé toutes les obligations envers notre pays».

Les pays européens membres de l'OMS ont voté le 10 mai en faveur d'une résolution qui oblige l'OMS à décider du déplacement éventuel de son bureau européen des maladies non transmissibles hors de Moscou ainsi que de la suspension temporaire des réunions régionales en Russie. La résolution a été vivement critiquée par le vice-ministre russe de la Santé, Andrey Plutnitsky, qui l'a qualifiée de «violation flagrante de la constitution de l'OMS».

Et en mars, un parti minoritaire pro-Kremlin à la Douma a élaboré un projet de loi visant à se retirer de l'OMC après qu'un groupe de pays occidentaux a choisi de suspendre les préférences commerciales de Moscou après son invasion de l'Ukraine.

L'idée du retrait semble être un revirement du côté du gouvernement. Le mois dernier encore, Moscou laissait entendre qu'il préférait rester au sein de l'organisation commerciale. «Le gouvernement fournit des contre-arguments en faveur de notre adhésion», a écrit la mission russe auprès de l'OMC à POLITICO le mois dernier, en réponse à une question sur le projet de loi de mars.

Le directeur régional de l'OMS pour l'Europe, Hans Kluge, a déclaré à POLITICO dans une interview mercredi qu'il avait demandé au ministère russe des Affaires étrangères s'il envisageait un retrait et qu'on lui avait répondu que «la position russe était la contraire». Le ministère a dit à Kluge que la Russie entendait poursuivre sa coopération avec l'OMS et qu'elle n'avait «envoyé aucune proposition au parlement pour se retirer de l'OMS».

Source :
(1) Russia takes first steps to withdraw from WTO, WHO – POLITICO. https://www.politico.eu/article/russia-takes-first-steps-to-withdraw-from-wto-who/.
(2) Russia takes first steps to withdraw from WTO, WHO – POLITICO. https://www.politico.eu/article/russia-takes-first-steps-to-withdraw-from-wto-who/?t=vfIEoAkK_yW5YK3V2Mr3nQ&s=09.
(3) EU response to Russia's invasion of Ukraine - Consilium. https://www.consilium.europa.eu/en/policies/eu-response-ukraine-invasion/.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog