Un plan de 50 milliards d’euros de l’Union européenne pour rapprocher l’Ukraine de l’Europe.

L'Ukraine peut compter sur le soutien de l'Union européenne. C'est le message qu'a fait passer la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, lors de sa visite à Kiev ce mardi 20 juin 2023. Elle a annoncé une aide financière de 50 milliards d'euros sur les quatre prochaines années pour aider le pays à se réformer et à se rapprocher des standards européens.

Cette somme, qui comprend des prêts et des subventions, vise à soutenir les efforts de l'Ukraine dans les domaines de la justice, de la lutte contre la corruption, de la sécurité, de l'énergie, du climat, de la santé et de l'éducation. Elle doit aussi permettre au pays de faire face aux conséquences économiques et sociales de la pandémie de Covid-19 et du conflit armé dans l'est du pays.

La présidente de la Commission européenne a salué les progrès accomplis par l'Ukraine depuis la révolution de Maïdan en 2014, qui a renversé le régime pro-russe de Viktor Ianoukovitch. Elle a réaffirmé le soutien indéfectible de l'Union européenne à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de l'Ukraine, face au conflit avec la Russie.

Elle a également évoqué la perspective d'une adhésion de l'Ukraine à l'Union européenne, sans toutefois donner de calendrier ni de garantie. Elle a souligné que le chemin vers l'Europe passait par des réformes ambitieuses et durables, conformes aux valeurs et aux normes européennes.

L'Ukraine est le premier partenaire oriental de l'Union européenne. Les deux parties ont signé un accord d'association en 2014, qui prévoit notamment une zone de libre-échange. Elles ont également mis en place un régime sans visa pour les courts séjours en 2017. L'Union européenne est le premier bailleur de fonds et le premier investisseur en Ukraine.

Commentaires

  1. L’aide à l’Ukraine ne sert qu’à la corruption ukrainienne. Ils ont déjà perdu la guerre et tout le monde le sait. La continuité de cette guerre ne sert que les intérêts américains sur tous les plans ; destruction économique de toute l’Europe, fournisseur exclusif de l’énergie aux prix les plus forts entraînant une émigration forte des entreprises vers les US, etc, etc… Français, Allemands, réveillez vous bon Dieu!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'industrie de l'armement ne se plaint pas non plus. Jamais autant de commandes. Les contribuables sont contents ... Business is business, lorsqu'il faudra rembourser sur pourra faire l'Ukraine à par se vendre elle-même et donc disparaître. Ainsi de Lituanie à Pologne le cercle OTAN serait bouclé. Les plans tordus se cachent derrière les coups tordus, non ?

      Supprimer
  2. L'Europe c'est de la mer.e

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog