Amine Umlil, pharmacien hospitalier à Cholet, révoqué de ses fonctions pour avoir exprimé son avis sur le vaccin contre le Covid-19.



À l'attention d'Aurélien Rousseau, Ministre de la Santé,

Nous, citoyens français, soussignés, vous adressons cette lettre ouverte pour vous faire part de notre indignation face à la révocation du professeur Amine Umlil, pharmacien hospitalier et directeur du Centre territorial d’information indépendante et d’avis pharmaceutiques du centre hospitalier de Cholet.

Le professeur Amine Umlil est un praticien reconnu et respecté, qui a consacré sa carrière à la défense de la santé publique et du droit des patients. Il a notamment été auditionné par le Sénat le 24 mai 2022 dans le cadre de la commission d'enquête sur les effets indésirables des vaccins contre le Covid-19, où il a apporté son expertise et son analyse critique sur les données disponibles.

Or, le professeur Amine Umlil a été révoqué de ses fonctions par le Centre national de gestion (CNG), l’autorité administrative des praticiens hospitaliers, pour avoir manqué au principe de neutralité du service public et pour avoir mené des actions de propagande anti-vaccinale durant la crise sanitaire. Cette décision a été confirmée par le tribunal administratif de Nantes le 14 avril 2023, malgré le soutien d'une cinquantaine de personnes venues assister à l'audience.

Nous considérons que cette révocation est injuste, disproportionnée et attentatoire à la liberté d'expression et au pluralisme scientifique. Le professeur Amine Umlil n'a fait que remplir sa mission de pharmacovigilance, qui consiste à surveiller et à signaler les effets indésirables des médicaments, y compris des vaccins. Il n'a pas remis en cause l'intérêt général ni le bon fonctionnement du service public hospitalier, mais il a simplement exprimé son avis personnel, fondé sur des sources documentées et vérifiables, sur les bénéfices et les risques des vaccins contre le Covid-19.

Nous estimons que le professeur Amine Umlil est victime d'une sanction politique, visant à faire taire toute voix discordante sur la stratégie vaccinale du gouvernement. Nous dénonçons une atteinte grave à la démocratie sanitaire et à la transparence de l'information. Nous demandons donc la réintégration immédiate du professeur Amine Umlil dans ses fonctions, ainsi que le respect de son droit à exercer sa profession en toute indépendance et en toute conscience.

Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de notre haute considération.

Commentaires

  1. Bonjour, merci pour cette lettre pour Amine Umlil. J'ai très envie de la diffuser largement en mettant votre source bien sûr. Pouvez-vous indiquer l'adresse d'envoi de la lettre svp et un lien télégramme et twitter pour rejoindre votre média?
    Merci et bravo pour votre travail.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog