Le père de Julian Assange témoigne de son combat pour la liberté de son fils

John Shipton, le père de Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, a accordé un entretien exclusif à France Soir pour parler de la situation de son fils, détenu à la prison de Belmarsh au Royaume-Uni depuis avril 2019. Il dénonce les violations des droits de l'homme et les pressions politiques qui empêchent Julian Assange d'obtenir un procès équitable et une libération.

Julian Assange est accusé par les États-Unis d'avoir publié des documents secrets révélant des crimes de guerre commis par l'armée américaine en Irak et en Afghanistan. Il risque jusqu'à 175 ans de prison s'il est extradé vers les États-Unis. John Shipton affirme que son fils est innocent et qu'il n'a fait que son travail de journaliste d'investigation, dans l'intérêt du public.

John Shipton raconte les difficultés qu'il rencontre pour rendre visite à son fils en prison, où il est soumis à un régime d'isolement et à des restrictions sanitaires. Il dénonce également les conditions de détention inhumaines et dégradantes auxquelles Julian Assange est confronté, qui ont eu des conséquences néfastes sur sa santé physique et mentale. Il révèle que son fils a été victime de torture psychologique, selon le rapport d'un expert des Nations unies.

John Shipton exprime son espoir que la justice britannique rejette la demande d'extradition des États-Unis, qui a été contestée par de nombreuses organisations de défense des droits humains et de la liberté de la presse. Il appelle également le président français Emmanuel Macron à intervenir en faveur de Julian Assange, en lui accordant l'asile politique ou la nationalité française. Il souligne que Julian Assange a des liens familiaux avec la France, où vit sa compagne Stella Morris et leurs deux enfants.

John Shipton remercie les nombreux soutiens qui se mobilisent pour la libération de Julian Assange, notamment les journalistes, les avocats, les artistes, les politiciens et les citoyens. Il invite tous ceux qui se soucient de la démocratie et du droit à l'information à se joindre au mouvement et à signer la pétition en ligne. Il espère que son fils pourra bientôt retrouver sa liberté et sa famille.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog