Le Parlement européen approuve des propositions de réforme des traités de l'UE avec une faible majorité


Le Parlement européen a adopté mercredi (1er décembre) une série de propositions visant à réformer les traités de l'Union européenne, avec une faible majorité de 323 voix pour, 309 contre et 54 abstentions.

Ces propositions font partie d'un rapport élaboré par les députés Guy Verhofstadt (Renew Europe, Belgique) et Paulo Rangel (PPE, Portugal), qui vise à contribuer au débat sur l'avenir de l'Europe et à la conférence sur l'avenir de l'Europe (CoFoE).

Parmi les principales propositions figurent la création d'une personnalité juridique unique pour l'UE, la fusion des postes de président du Conseil européen et de président de la Commission européenne, l'introduction d'un droit d'initiative législative pour le Parlement européen, la suppression de l'unanimité au Conseil européen et l'instauration d'un mécanisme de contrôle de l'état de droit.

Le rapport préconise également la création d'une véritable union économique et monétaire, d'une union sociale, d'une union de la défense et de la sécurité, d'une union de la santé et d'une union du numérique, ainsi que le renforcement de la dimension écologique de l'UE.

Les députés européens ont souligné que ces propositions ne visent pas à créer une Europe fédérale, mais à rendre l'UE plus efficace, plus démocratique, plus transparente et plus proche des citoyens.

Le rapport a suscité des réactions contrastées au sein du Parlement européen, certains groupes politiques le soutenant comme une vision ambitieuse et nécessaire pour l'UE, et d'autres le rejetant comme une tentative de centraliser davantage le pouvoir et de réduire la souveraineté des États membres.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog