Les agriculteurs européens se mobilisent pour défendre leurs intérêts et influencer les politiques agricoles.

Depuis plusieurs mois, les agriculteurs européens manifestent dans différents pays pour exprimer leur mécontentement face aux contraintes environnementales, aux prix bas, à la concurrence déloyale ou encore à la réforme de la politique agricole commune (PAC). Ces mouvements sociaux témoignent de la volonté des agriculteurs de se faire entendre sur la scène politique et de peser sur les décisions qui affectent leur secteur.

En Allemagne, des milliers de tracteurs ont envahi les rues de Berlin le 26 novembre 2023 pour protester contre le projet de loi du gouvernement visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et de nutriments dans l'agriculture. Les agriculteurs allemands dénoncent une réglementation trop stricte et trop coûteuse, qui menace leur compétitivité et leur survie. Ils réclament plus de soutien financier et plus de flexibilité dans la mise en œuvre des mesures environnementales.

En Hongrie, les agriculteurs ont organisé plusieurs blocages routiers en octobre et novembre 2023 pour dénoncer la baisse des prix du lait et de la viande, ainsi que l'importation massive de produits agricoles étrangers. Ils accusent le gouvernement de ne pas les protéger face à la concurrence déloyale et de favoriser les grandes entreprises au détriment des petits producteurs. Ils demandent une meilleure régulation du marché et une plus grande transparence dans la distribution des aides européennes.

Aux Pays-Bas, les agriculteurs ont mené plusieurs actions spectaculaires depuis octobre 2023, notamment en bloquant les accès à l'aéroport de Schiphol, au parlement ou encore à des centres de distribution de supermarchés. Ils s'opposent aux projets du gouvernement de réduire le nombre d'animaux d'élevage et de limiter la vitesse sur les routes pour diminuer les émissions d'azote. Ils estiment que ces mesures sont injustes et inefficaces, et qu'elles mettent en péril leur avenir. Ils demandent plus de respect et de reconnaissance pour leur profession, ainsi que plus de dialogue et de participation aux décisions politiques.

En France, les agriculteurs ont multiplié les manifestations et les opérations coup de poing depuis septembre 2023, en ciblant notamment les préfectures, les grandes surfaces ou les usines de transformation. Ils expriment leur ras-le-bol face à la pression fiscale, sociale et environnementale qui pèse sur leur activité. Ils dénoncent également les distorsions de concurrence avec les pays tiers, qui ne respectent pas les mêmes normes de qualité et de sécurité sanitaire. Ils réclament une meilleure rémunération de leur travail, une plus grande équité dans la chaîne alimentaire et une réforme de la PAC plus favorable aux agriculteurs français.

En Bulgarie, les agriculteurs ont organisé plusieurs manifestations en novembre et décembre 2023 pour protester contre le retard dans le versement des aides européennes, qui représentent une part importante de leurs revenus. Ils accusent le gouvernement de corruption et d'incompétence, et lui reprochent de ne pas défendre les intérêts des agriculteurs bulgares au niveau européen. Ils demandent une accélération des paiements, une simplification des procédures administratives et une augmentation du budget alloué à l'agriculture.

En Pologne, les agriculteurs ont manifesté à plusieurs reprises en octobre et novembre 2023 pour exprimer leur mécontentement face à la réforme de la PAC, qu'ils jugent trop défavorable aux petits exploitants. Ils craignent que les nouvelles règles ne conduisent à une concentration des terres et à une disparition des fermes familiales. Ils revendiquent une répartition plus équitable des aides, une protection accrue contre les importations à bas prix et une prise en compte des spécificités de l'agriculture polonaise.

Ces différents mouvements de protestation illustrent la diversité des situations et des revendications des agriculteurs européens, mais aussi leur volonté commune de se faire entendre et de peser sur les politiques agricoles. Ils témoignent également de la complexité et de l'urgence des enjeux auxquels l'agriculture européenne doit faire face, notamment en matière de transition écologique, de compétitivité, de souveraineté alimentaire et de cohésion sociale. Face à ces défis, les agriculteurs européens attendent des réponses concrètes et adaptées de la part des gouvernements nationaux et des institutions européennes.

Sources
(1) Pourquoi la grogne des agriculteurs s’étend dans les campagnes d’Europe. https://www.ouest-france.fr/economie/agriculture/pourquoi-la-grogne-des-agriculteurs-setend-dans-les-campagnes-deurope-6a97568a-ae29-11ee-aeab-9ccdc43864cb.
(2) Soutien aux agriculteurs et aux consommateurs de l'Union. https://france.representation.ec.europa.eu/informations/la-commission-prend-des-mesures-en-faveur-de-la-securite-alimentaire-mondiale-et-de-soutien-aux-2022-03-23_fr.
(3) Alimentation durable : les nouveautés 2024 pour la restauration .... https://agriculture.gouv.fr/alimentation-durable-les-nouveautes-2024-pour-la-restauration-collective.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog