Articles

Affichage des articles associés au libellé Politique

Alexeï Navalny : un passé trouble et des idées contestables derrière l’image du héros.

Image
L'opposant russe, décédé vendredi, a tenu par le passé des propos xénophobes, nationalistes et conservateurs qui contrastent avec son image de défenseur de la démocratie. Depuis l'annonce de sa mort, vendredi 16 février, Alexeï Navalny est salué comme un héros par de nombreux responsables politiques et militants des droits de l'homme. "Un homme de courage", selon l'eurodéputé Raphaël Glucksmann. "Un résistant", écrit Jean-Luc Mélenchon sur X. Marine Le Pen exprime ses condoléances à la famille d'un homme politique "engagé dans la défense de la démocratie". Mais Alexeï Navalny a aussi un autre visage, moins reluisant, qui témoigne de ses positions idéologiques parfois problématiques. En 2007, il réalise une vidéo pour le Mouvement de libération nationale russe, qu'il vient de créer, dans laquelle il se met en scène en dentiste. Il compare les migrants à des caries et préconise une "désinfection complète". "

Comment les Biden ont fait fortune avec la corruption politique et l'abus de pouvoir à travers un réseau d'entreprises étrangères

Image
Le scandale qui entoure la famille Biden ne cesse de s'agrandir et il ne se limite probablement pas aux seuls Biden. En effet, les révélations de Devon Archer, l'ancien associé d'affaires de Hunter Biden, le fils du président américain, ont mis en lumière le système de corruption mis en place par les Biden pour profiter de leur influence politique et obtenir des faveurs de la part de leurs clients étrangers. Selon Archer, qui s'est confié à Tucker Carlson, le présentateur vedette de la chaîne Fox News, le business précédent de Hunter Biden consistait à faire du lobbying et du conseil politique en utilisant la marque Biden, c'est-à-dire l'accès à Joe Biden et à son vaste réseau d'influence, pour atteindre les objectifs politiques et les faveurs de ses clients. Le problème avec ce modèle est qu'il n'est pas facile de cacher l'argent et qu'il est limité dans le montant qui peut être facturé sans éveiller les soupçons. Archer affirme

Didier Raoult accuse l'Etat de manquer d'éthique dans les essais cliniques sur le Covid-19.

Didier Raoult, le microbiologiste controversé qui défend le traitement à base d'hydroxychloroquine contre le Covid-19, a lancé une nouvelle attaque contre l'Etat français dans une vidéo publiée le 9 juin. Il reproche aux autorités sanitaires de ne pas respecter les principes de la médecine fondée sur les preuves et de ne pas informer les patients des risques liés aux traitements expérimentaux. Selon lui, les essais cliniques menés en France sur le Covid-19 sont biaisés par des conflits d'intérêts et des pressions politiques. Il affirme que les patients sont utilisés comme des "cobayes" sans leur consentement éclairé et sans qu'ils soient au courant des effets secondaires potentiels des médicaments testés. Il cite notamment le cas du remdesivir, un antiviral dont l'efficacité n'a pas été prouvée et qui peut provoquer des problèmes rénaux. Didier Raoult dénonce également le manque de transparence et de rigueur des études publiées sur le Covid-19. Il accu